Quelles compétences pour le manager du XXIème siècle


Le manager joue un rôle essentiel dans les entreprises. Il est le premier à vivre les transformations et le premier à les accompagner. Dans un monde en perpétuel mouvement, il doit savoir guider, rassurer, engager et faire performer tout en portant les projets de l’entreprise.

Une des principaux enjeux pour les entreprises est donc de savoir identifier les compétences clés dont elles ont besoin pour mieux recruter, promouvoir et développer leurs managers.


Des compétences comportementales


En m’appuyant sur les recherches les plus récentes sur ce sujet ainsi qu’une enquête menée en 2019 auprès d’un panel d’entreprises et de cabinets de conseil, j’ai pu dresser le «portrait-robot» du manager du XXIème siècle. S’il existe quasiment autant d’approches que d’entreprises, 6 compétences clés ont été plus particulièrement citées :

- donner du sens et fédérer autour d’une vision commune

- stimuler la collaboration

- encourager l’innovation

- responsabiliser

- savoir faire preuve d’intelligence émotionnelle

- développer une posture d’apprentissage continu


Si les compétences socle sont communes, leurs définitions varient d'une entreprise à l'autre. Tout est une question de curseur. Ainsi par exemple, lorsque la responsabilisation est une affaire de délégation pour certaines, d’autres mettront l'accent sur la capacité à créer de la confiance et d'autres encore à favoriser la prise d’initiative.


Un modèle plus qu'une réalité ?


On semble bien loin du modèle command and control prôné pendant tant d’années. Mais ne nous méprenons pas : la réalité est bien différente. Bien plus que de compétences, il s'agit là de postures, de comportements et d'états d'esprit. Or, entre la volonté d’adopter de telles postures et la capacité à l’incarner, il y a parfois un fossé bien difficile à franchir, et c’est souvent la difficulté première mise en avant par les entreprises.


Pour éviter cet écueil, la première piste est de raisonner de manière systémique. Vos managers évoluent dans un environnement qui doit être en cohérence avec ce qu'on leur demande d'être et de faire. Réfléchir à la congruence entre l'organisation, la gouvernance, les process et modes de fonctionnement est essentielle. Tout comme se poser la question de la cohésion avec les valeurs de l'entreprises, affichées et incarnées.















20 vues0 commentaire